Cours d'été
Musique et territoire

Musique et territoire

21.Juil - 21. Juil, 2022 Cod. K10-22

Les langues officielles du cours sont le basque, l'espagnol et le français. Un service de traduction sera activé pour suivre le cours dans n'importe laquelle des langues.

Description

Notre époque post-numérique a considérablement changé l’idée de "l’espace". Internet et toute une série de concepts associés à sa technologie, tels que le cloud, la connexion, la réalité augmentée, etc., nous ont positionnés dans le monde avec une approche différente. Maintenant, l’artisanat reste presque uniquement un bien d’intérêt culturel, la connaissance et la pratique de la technologie numérique étant ce qui nous positionne socialement dans le monde. L’espace physique, le paysage naturel, est considéré comme un bien patrimonial parce qu’il faut le protéger pour le conserver et parce que, d’une certaine manière, il coexiste avec cet autre espace virtuel, si puissant de différents points de vue. L’enracinement dans le territoire où nous vivons, où nous marchons, s’oppose à l’immédiateté de l’espace virtuel dans lequel les natifs numériques apparaissent et disparaissent avec une spontanéité totale. Le contact personnel entre deux ou petits groupes de personnes, lien affectif fondamental, s’affaiblit face à une foule connectée à travers les réseaux sociaux, connexion qui désinhibe et crée en quelque sorte des personnalités différentes que celles que nous offrent quotidiennement les miroirs. C’est certainement un autre moment et une génération d’aujourd’hui participe à ces changements et à d’autres changements si profonds dans notre façon de vivre.

Il n’est pas banal que le son et la musique aient été les deux principaux moteurs du développement de plateformes comme YouTube ou de l’évolution du concept du Web 1.0 à nos jours. Il est donc évident que la musique du monde entier a été profondément transformée du point de vue de son caractère territorial. Il est vrai que la musique a toujours eu une projection migratoire, transfrontalière, mais elle a également été liée à un territoire, où elle était créée ou accueillie et servait de lien à la communauté.

Lire la suite

Objectifs

Dans ce cours sera présenté le projet En-Kantu, lié à l’Université Publique de Navarre (UPNA) et à la Chaire de Patrimoine Immatériel de cette dernière. Cette année 2022, la section Culture et Vulgarisation de l’UPNA a financé, dans l’appel à projets culturels, 2021, l’album intitulé "En-Kantu. Musique et Territoire / Musika eta Lurraldea". Cet album est le fruit d’un travail de récupération de chansons, de réalisation d’arrangements et de récréations, ainsi que leur interprétation et enregistrement. En-Kantu offre de la musique traditionnelle de la Communauté forale de Navarre, en basque et castillan, en respectant l’essence mélodique et en adaptant cet élément d’une perspective classique. Il s’agit donc d’un projet lié à un territoire, mais en même temps conscient que la musique est toujours en mouvement et qu’aucune communauté ne peut se considérer comme propriétaire d’un répertoire, un schéma rythmique ou une fonction sociale associée à la pratique musicale. En-Kantu offre des chants d’une mémoire à la fois individuelle et collective, offrant un spectacle qui allie la tradition musicale à la recherche, l’esthétique et l’affection que mérite ce qui vieillit si dignement.

Ainsi, dans ce cours aura lieu un concert avec la médiation de Marcos Andrés, Professeur Titulaire de Musique de l’UPNA et membre fondateur d’En-Kantu, montrant le travail accompli, précédé de trois conférences. Igor Saenz Abarzuza, professeur et chercheur de l’UPNA et musicien, abordera dans son exposé la compilation, la récupération et la transformation du patrimoine musical navarrais en basque en Navarre, travail du projet En-Kantu dans lequel il agit également comme musicien. Alfredo Asiáin Ansorena, professeur et chercheur à l’UPNA et directeur technique de la chaire du patrimoine immatériel, parlera de chansons traditionnelles navarraises en castillan, du travail de terrain à leur classification et à leurs différentes manifestations. De son côté, Jean-Jacques Casteret, directeur adjoint du CIRDÒC, abordera dans son exposé la tradition des chants polyphoniques dans les Pyrénées Gasconnes, leur évolution, leur transmission et leur signification.

La musique, en tant que bien patrimonial immatériel, doit être protégée et préservée, mais aussi maintenue en vie. Ce cours vise à contextualiser un projet de récupération musicale et de loisirs afin que, ces musiques si liées à notre territoire culturel, ne disparaissent pas.

Lire la suite

Activité s'adressant à

  • Público en general

Collaborateurs

  • -

Directeurs

Igor Saenz Abarzuza

Conférenciers

Marcos Andrés Vierge

Alfredo Asiain

Jean-Jacques Castéret

Grupo En Kantu

Tarifs inscription

Face-to-faceUntil 21-07-2022
0 EUR

Lieu de l'événement

Cité des Arts. Bayonne

3 Av. Jean Darrigrand, 64100 Bayonne, Francia